Mode enfant : Too-short, l’alternative écolo pour habiller ses petits

By | 15 septembre 2016

L’obsolescence des vêtements de mode enfant est naturelle, mais parfois bien contraignante, pour des raisons budgétaire ou éthique, quand on ne veut pas hyper-consommer. L’idée de Too-short est justement d’apporter aux parents une solution écolo et responsable : ne pas jeter les habits trop petits de leurs chérubins, mais les vendre ou les troquer. Et plutôt que de se ruer en magasin, acheter des articles en parfait état, pour quelques euros seulement.

Des prix allant jusqu'à -95% pour des vêtements en parfait état ©too-short

Acheter, vendre, troquer… Des prix allant jusqu’à -95% pour des vêtements en parfait état ©too-short

Cet article plaira surtout aux parents. A ceux qui, heureux de voir leurs enfants grandir, doivent aussi acheter de nouveaux vêtements bien trop souvent. Tous les mois même, pour les parents des plus petits. Pour eux, il y a donc Too-short (trop petit, en anglais). Une plateforme communautaire où plus de 53 000 membres – des mamans à 98% – peuvent acheter, vendre, troquer des vêtements pour enfants, à des prix jusqu’à 95% inférieurs à ceux du marché. Quelle différence avec Le Bon Coin, demanderez-vous ? « Notre valeur ajoutée, explique Stéphane Wahlen, fondateur de Too-short c’est d’effectuer un contrôle qualité de tous les produits qui nous arrivent. En s’inscrivant sur le site, les parents font une demande gratuite de pochette prépayée, qui arrive à leur domicile sous quelques jours. Ils peuvent y entrer jusqu’à 30 articles, qu’ils envoient alors à notre atelier. Là-bas, 8 personnes reçoivent entre 30 et 35 000 articles par jour et s’occupent de les trier, vérifier leur qualité, les photographier, puis les mettre en ligne sur le site ».

©too-short

Des articles de mode enfant pour tous les âges, toutes les marques, et toujours avec un contrôle qualité ©too-short

Des articles de mode, de 0 à 16 ans, en parfait état

Sur le site, on peut donc acheter – 50% du prix va au vendeur, 50% va à Too-short – ou troquer pour quelques euros (le prix du contrôle qualité). C’est donc la garantie pour les parents que chaque vêtement soit en parfait état. Un principe qui plaît, et qui a dû évoluer depuis la création du site il y a 4 ans : « Nous ne faisions que du troc. La problématique s’est posée pour les nouveaux parents, qui souhaitent des vêtements pour bébé, sans en avoir à échanger ; et pour les parents de jeunes ados, qui veulent se débarrasser d’habits en parfait état, sans avoir besoin de nouveaux ». Du troc à la vente, mais Stéphane souhaite s’en tenir aux vêtements pour enfants – de 0 à 16 ans – à l’obsolescence naturelle, mais dont l’état est bien souvent impeccable. Et si ce n’est pas le cas, si un pantalon ou pull est troué (20% des habits reçus ont un défaut), Too-short ne jette ni ne gaspille rien. Soit l’entreprise en fait don à des associations ou hôpitaux, soit elle travaille avec de jeunes créateurs qui les repriseront ou en feront de nouveaux produits.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.