La slow fashion loin des clichés

By | 17 octobre 2016

Afin d’y voir plus clair sur ce qu’est (et n’est pas !) la slow fashion, Eloïse nous dit le vrai du faux. Elle est blogueuse mode éthique, personal shopper eco-responsable, et fait le point sur ce qu’est vraiment la slow fashion, loin des clichés et de manière objective.

©Instagram @courtenaaaay

©Instagram @courtenaaaay

1 – La slow fashion, ce sont des vêtements en tricot et qui grattent ou alors un look hippie, mais impossible de s’habiller tendance.

C’est faux !

La slow fashion désigne notamment les vêtements réalisés dans de petits ateliers de production maîtrisant leur chaîne de valeurs et ayant un réel savoir-faire. La philosophie de la slow fashion, c’est privilégier la qualité à la quantité. Elle se résume à « less is more ».

2 – La slow fashion, ça coûte forcément plus cher.

Pas forcément et tout dépend à quoi on compare le prix ! Le vrai prix d’un jean de qualité est au minimum de 80€. En dessous, il est difficile de fabriquer dans de bonnes conditions.

Si vous êtes client(e)s chez Levis, vous ne verrez pas la différence pour votre portefeuille.  En revanche, si vous avez l’habitude d’acheter 3 jeans à 30 € dans une grande enseigne, vous n’achèterez non plus 3 jeans mais un jean fabriqué dans de bonnes conditions et sans produits chimiques chez une marque de la slow fashion.

©Instagram @apartebilbao

©Instagram @apartebilbao

3 – La slow fashion a du retard en France, si on la compare à l’Allemagne, l’Espagne, au Canada.

C’est vrai !

Les marques anglo-saxonnes ont intégré la dimension écologique dans leur processus de fabrication il y déjà plusieurs années. C’est culturel ! En France, les consommateurs n’avaient pas une bonne image de la mode responsable : look hippie, prix élevés…

« Nous avons en France des créateurs très impliqués dans l’économie circulaire »

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir des créateurs de talent mais encore rares sont les marques françaises à proposer une offre locale et qui font un sourcing de matières premières écologiques (coton bio etc…).

En revanche, nous avons des créateurs qui sont très impliqués dans l’économie circulaire et qui réemploient des tissus au lieu de les jeter. Il faut se concentrer sur toutes ces actions positives !

4 – La slow fashion, en dehors de Paris, c’est difficile d’y accéder.

C’est vrai et faux !

Pour des raisons budgétaires, de nombreux créateurs privilégient une distribution de leur produit exclusivement via un site e-commerce et ces marques sont accessibles partout en France. Cependant, il est vrai qu’à Paris, il y a de nombreux marchés de créateurs qui permettent de découvrir directement les produits.

©Instagram @akanksharedhu Collection @kharakapas

©Instagram @akanksharedhu Collection @kharakapas

5 – La slow fashion, c’est surtout pour les femmes, mais bien peu pour les hommes.

C’est faux !

Certes, les femmes sont plus grandes consommatrices de mode que les hommes. Il y a beaucoup d’actions à mener avec elles pour les guider vers un achat raisonné. En revanche, les hommes pratiquant moins le shopping, ils recherchent davantage des vêtements fonctionnels et qui durent dans le temps. Ils sont moins touchés par l’achat d’impulsion que les femmes et en ça, leur comportement est plus responsable. Aujourd’hui, l’offre de mode responsable est aussi accessible pour les femmes que pour les hommes.

 

2 thoughts on “La slow fashion loin des clichés

  1. Yzy Style

    Merci pour ce partage!! Mais l’une des dimensions oubliées selon moi est celle de la mode enfant. Est ce qu’il existe beaucoup de marque de slow fashion pour enfants? Si oui existe t’il une plateforme un lieu ou on peut rencontrer ses marques?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.