Surconsommation de viande : conséquences sur la santé, l’environnement et les animaux

By | 9 novembre 2016

Les Français mangent aujourd’hui 89 kilos de viande par an. C’est deux fois plus que nos grands-parents ; trois fois plus que nos arrière-grands-parents. Le but de cet article n’est pas de pousser nos lecteurs au végétarisme. Pas du tout. Il s’agit plutôt de prendre quelque peu conscience de l’impact qu’a la surconsommation de viande sur notre santé et notre planète. Et ce afin de peut-être envisager d’autres options afin d’en réduire sa consommation ou consommer autrement.

 L’impact de la viande sur la santé

INFOGRAPHIE. ViandeOn nous dit petit de manger de la viande pour devenir fort quand on sera grand. Oui, mais… Et si trop de viande pouvait s’avérer nocif pour notre santé. En effet, il a été prouvé que les risques de certains cancers augmentent chez ceux consommant trop de viande rouge ou viande transformée. Par viande transformée, on comprend les viandes fumées, salées ou traitées, comme la charcuterie, le boudin, la saucisse… Parmi les cancers les plus fréquents chez les gros consommateurs de viande, on note les cancers colorectaux, du colon, des intestins, ou même le cancer du sein.

Selon les estimations d’un organisme de recherche universitaire indépendant, 34 000 décès par an dans le monde sont imputables à une surconsommation de viande transformée. La viande rouge, quant à elle n’a pas encore été établie comme cause directe de cancer.

Mais d’abord, viande rouge / viande blanche, c’est quoi la différence ? La viande rouge, c’est le bœuf, le porc, la chèvre, l’agneau ou encore le mouton. Le poulet et autres volailles sont des viandes blanches.

L’impact de l’élevage sur le climat

viande-2Selon la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’élevage de bétail dans le monde est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines. Ce sont donc plus de 7 milliards de tonnes de CO2 émis : c’est plus que les émissions des Etats-Unis et de la France réunis !

En France justement, en 2011, l’élevage était responsable à 12% du réchauffement climatique. Dans l’hexagone, et particulièrement en Bretagne, les élevages intensifs sont une cause majeure des marées vertes. Elles causent un gaz toxique qui peut s’avérer mortel pour de nombreux animaux aquatiques, et même terrestres… Tout cela notamment à cause des rejets de lisiers et de l’excès d’engrais dans les cultures céréalières destinées à nourrir le bétail.

Exploitation animale

 

Un élevage de vache près de Pipinas, à 160 kilomètres au sud de Buenos Aires, en Argentine, le 26 janvier 2011 ©JUAN MABROMATA / AFP

Un élevage de vache près de Pipinas, à 160 kilomètres au sud de Buenos Aires, en Argentine, le 26 janvier 2011 ©JUAN MABROMATA / AFP

Cela va sans dire, les animaux souffrent de cette surexploitation. Les vidéos de sensibilisation et de dénonciation soient de plus en plus relayées par les médias… Mais l’exploitation animale reste bien inconnue du grand public.

En France, plus de 80% des animaux sont élevés en bâtiments fermés, en cage ou sur caillebotis sans accès à l’extérieur. Selon, le site notre-planète.info, 83% des poulets sont élevés sans accès à l’extérieur. 68% des poules pondeuses sont en batterie de cages. Les lapins seraient même 99% à être dans une telle situation.

 

Sources : Ooreka, OMS, Le Monde, Notre planète

One thought on “Surconsommation de viande : conséquences sur la santé, l’environnement et les animaux

  1. Pingback: Manger bio : où et comment faire ses courses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.